Les ressources éducatives sont…

Selon l’UNESCO, les ressources éducatives libres (REL) sont « des matériaux d’enseignement, d’apprentissage ou de recherche appartenant au domaine public ou publiés avec une licence de propriété intellectuelle permettant leur utilisation, adaptation et distribution à titre gratuit. »

Vous voulez réutiliser cette vidéo à partir de l’hyperlien YouTube, récupérez l’URL et collez-le à l’endroit désiré.

Wiley (2014) précise un ensemble de 5 permissions (5R) qui déterminent le caractère libre ou non d’une ressource éducative :

Retenir — Réutiliser — Réviser — Remixer — Redistribuer

Ainsi, la fabriqueREL adopte la définition de l’UNESCO et la précise, selon les travaux de Wiley, en statuant qu’une ressource dite libre est une ressource dont la licence accorde les permissions désignées par les 5R et donc permet nécessairement la modification.

Les 5R

Les 5R sont cinq caractéristiques qui déterminent le caractère libre ou non d’une ressource éducative. Les 5R sont nommés ainsi parce que leur formulation originale en anglais était composée de 5 mots débutant par la lettre R : retain (retenir), reuse (réutiliser), revise (réviser), remix (remixer), redistribute (redistribuer).



Vous voulez réutiliser ce jeu-questionnaire? Récupérez-en le code HTML (en cliquant sur le bouton « Embed », situé sous le jeu-questionnaire) et collez-le à votre site Web ou ENA. 

Les 5R ont été décrits par David Wiley (2007, 2014) dans une série de billets de blogue et ensuite largement adoptés par la communauté des créateurs et utilisateurs de REL.

1. Retenir

Il s’agit du droit de télécharger la ressource, d’en faire des copies sur d’autres supports, et de garder le contrôle sur ces copies. Comme certaines ressources changent d’emplacement, peuvent voir leur accès restreint, ou peuvent même disparaître d’Internet, le droit de retenir ou conserver permet d’assurer un accès futur à la ressource.

2. Réutiliser

Il s’agit du droit d’utiliser la ressource dans d’autres contextes ou d’autres façons, sans limitations ou avec un minimum de limitations. Par exemple, le droit d’imprimer un livre numérique sous licence libre. Ou le droit de présenter une vidéo dans un événement public sans déclarer son utilisation ni verser de somme d’argent en compensation au détenteur du droit d’auteur.

Téléchargez l’infographie « Qu’est-ce qu’une REL? »

3. Réviser

Il s’agit du droit de modifier la ressource. Le droit de réviser permet de faire diverses modifications qui améliorent la pertinence de la ressource. Sans ce droit, de nombreuses ressources ne seraient pas utilisées, car leur version originale ne conviendrait pas. Cela implique toutefois le respect de l’œuvre pour ne pas la détériorer. Voici quelques exemples de révisions qui améliorent la pertinence d’une REL :

  • Mettre à jour: actualiser une ressource dont certaines informations sont périmées.
  • Contextualiser: modifier une ressource pour qu’elle soit plus pertinente au contexte particulier de son utilisation visée. Par exemple, remplacer les exemples et statistiques d’une ressource créée dans un autre pays pour donner des exemples et des statistiques canadiens ou québécois.
  • Abréger: modifier une ressource pour n’en conserver que ce qui est essentiel pour la situation pédagogique visée.
  • Rendre accessible: modifier une ressource pour qu’elle soit plus accessible à des personnes en situation de handicap (ajouter des sous-titres à une vidéo, ajouter des descriptions des images, éliminer la dépendance aux couleurs pour les daltoniens, extraire une piste sonore, etc.).
  • Traduire: modifier une ressource pour qu’elle soit dans la langue d’enseignement.
  • Etc.

4. Remixer

Il s’agit du droit de combiner la ressource avec d’autres ressources dont la licence le permet aussi pour créer une nouvelle ressource intégrée. Par exemple, combiner des images et des schémas sous licence libre avec des extraits de textes sous licence libre pour créer une animation avec narration.

5. Redistribuer

Il s’agit du droit de distribuer la ressource originale ou une version révisée par d’autres canaux que le canal de distribution initial de la ressource. Ce droit implique le droit de « retenir » (conserver) la ressource. Il augmente le potentiel que la ressource demeure disponible au plus grand nombre.

Les considérations techniques

Même si tous les droits qui définissent une ressource libre sont accordés par sa licence, son caractère libre peut être restreint de facto par des considérations techniques qui limitent les possibilités de modification. Ainsi, si la licence associée à une REL permet sa modification, mais que ses fichiers originaux ou fichiers sources ne sont pas partagés, les possibilités de modification peuvent être très limitées. Des logiciels et des formats de fichiers répandus, accessibles ou ouverts sont à privilégier en l’absence d’inconvénients majeurs.



Vous voulez réutiliser ce jeu-questionnaire? Récupérez-en le code HTML (en cliquant sur le bouton « Embed », situé sous le jeu-questionnaire) et collez-le à votre site Web ou ENA. 

Astuce

Pour savoir si une ressource vous permet ou non de l’utiliser, la modifier et la redistribuer, il faut consulter la licence.